Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Le monde n’est pas le 52ème état des USA par Andy Vérol

12 novembre 2008

par torpedo

(JPEG) Je n’avais plus autant entendu le mot "race" depuis les années 40 en Europe... (Ouais j’étais presque né à deux décennies et demi près)

C’est sans doute la première fois, et de façon gigantesque, que des dizaines de "journalistes" ont parlé avec joie d’un "homme de race noire"... Certes élu... Mais de race... Et cette fascination vomitive pour un capitaliste plus libéral que Sarko, un universitaire plus prétentieux qu’un énarque... Et cette incapacité, de la part de français qui ne font plus la part entre leur intégrité physique et le fanatisme débilitant des américains...

Aux Etats-Unis, depuis quelques années, et particulièrement à Boston et environs (L’ADN Valley oui), pour quelques centaines de dollars, on peut connaître la proportion de sang noir, hispanique, asiatique, européen que tu as dans les veines...

On fait ça légalement oui aux Etats-Unis, et ça s’appelle un business...

A la fin du XIXème siècle, on rêvait justement de découvrir les "caractéristiques" raciales de chaque homme. Hitler, dont les sbires devinrent, pour nombre d’entre eux des grands scientifiques américains, souhaitait prouver qu’il existait, entre les juifs, les noirs, les aryens, etc, une différence, une hiérarchie... entre les races... Et ce que nous vivons aujourd’hui dans la bouche de certains commentateurs...

Mais cette vision racialiste d’une élection gerbante (Reconnaissons tout de même qu’elle nous a tous débarassé de Bush, mais pas de Poutine, pas de Sarko, pas de Gordon, pas de Berlusconi, etc), des centaines de millions de dollars ont permis de vendre un homme comme un baril de lessive ou un cahier Clairefontaine à la rentrée des classes...

Personne ne connait son programme (Sauf quelques mesures symboliques fortes - C’est toujours ça d’gagné ?) ou presque... Et pourtant, l’armée américaine ne se retirera pas d’Irak, pas d’Afghanistan... Les juges américains seront encore et toujours élus, faisant de cette "justice" la plus clientéliste du monde occidental... Les décès par armes à feu ne baisseront pas. Les américains n’auront pas plus qu’un système de protection sociale qui ne couvrira pas le dixième des soins des gens malades... Les ultra-capitalistes dirigeront encore... La dette est non-remboursable...

Pas une mesure sérieuse pour cesser une politique contre le crime qui n’est autre qu’une infamie humaine...

Pas un seul connard participant aux médias franchouillardes, n’a relevé que les Etats-Unis étaient encore protégés par Dieu...

Pas une critique sur le système électoral américain qui n’est qu’une parodie de démocratie...

Aujourd’hui, les américains, dont je ne fais pas partie, pas plus qu’ils ne se soucient d’être européens ou africains, ont eu à choisir entre un ultra-capitaliste au grand coeur (Obama) et un ultra-capitaliste manichéen (Mac Cain)...

Pour moi, ce sera, sans façon...

Voilà...

Fais chier. Vous m’faites tous chier... Putain trafiquons l’ADN pour offrir de l’esprit critique merde ! A tous !

L’esprit critique protège le monde ! (L’est con cette phrase)

Yes WE FUCK

-  Andy Vérol source

torpedo