Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Retraites : Le gouvernement écarte la solution et poursuit la répression (vidéo)
de PCF

18 octobre 2007

par torpedo





Elus : le régime spécial
envoyé par iPolTV





Concernant la réforme des retraites, le gouvernement navigue en eaux troubles. Après avoir brandi la menace du règlement autoritaire par décret, puis ouvert de vrais fausses négociations,

la droite choisit la dramatisation.

Cette stratégie s’inscrit dans la droite ligne du laminage des régimes de retraites des réformes de 1993 et 2003.

Le gouvernement affirme que les problèmes de financement des régimes spéciaux pèsent sur le régime général, mais il ne dit mot des règle de compensation qui mettent également à contribution les régimes spéciaux.

Plus grave, les retraités des régimes spéciaux concernent en réalité moins de 5% des retraités, et moins de 2% dans les projections en 2030.

A l’évidence, le problème du gouvernement est moins de trouver une solution que d’en profiter pour démolir le système actuel. Inefficaces et dogmatiques, l’allongement de la durée de cotisation nie une réalité : moins d’un salarié sur deux atteint 40 années de cotisations pour partir en retraire. L’éviction des travailleurs dès 57 ans, le cumul de la précarité chez les jeunes, les femmes vont faire exploser le nombre de retraités pauvres y compris dans la fonction publique ou dans les entreprises publiques. Sous couvert « d’équité », l’objectif consiste donc à organiser la régression globale des pensions. Le thème invoqué de la pénibilité au travail devrait conduire à de véritables négociations dans le public comme dans le privé.

Or aujourd’hui, la solution est simple : il faut trouver de nouveau financement pour les retraites. Des voies alternatives existent : développer l’emploi, les salaires et la croissance réelle pour augmenter la masse des cotisations, et pénaliser par une réforme des cotisations patronales, les entreprises qui licencient ou compriment les salaires et fuient dans la croissance financière. Une nouvelle cotisation sur les revenus financiers des entreprises au même taux de cotisations pour les retraites que celui des salariés apporterait 10 milliards d’euros de recettes annuelles supplémentaires.

Il est urgent d’organiser la riposte idéologique, sociale, économique à la domination des idées hyper-libérales et de construire des rassemblements pour rendre évidente les véritables propositions alternatives de réformes. Le PCF se félicite de la journée de mobilisation du 18 octobre et appelle à y participer massivement. Pour sa part, le PCF organise le 27 octobre un grand rassemblement de toutes les forces de résistance aux politiques ultra-libérales, nous avons l’ambition d’ouvrir de nouvelles voies de résistances, et de promouvoir des solutions alternatives.

-  Parti communiste français

Paris, le 17 octobre 2007

source : Bellaciao

Autres Articles : Retraites

torpedo