Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Alcatel Lucent a le couteau sous la gorge

29 septembre 2007

par torpedo

Entreprises & secteurs / Biens d’équipement & BTP & Immobilier La Tribune.fr - 28/09/07 à 12:07

(JPEG)

Telecom Alcatel-Lucent sommée d’améliorer ses performances, la Bourse applaudit Après la multiplication des très mauvais résultats financiers du groupe, les administrateurs d’Alcatel-Lucent demandent à la directrice générale Pat Russo de leur présenter fin octobre un "plan d’urgence". L’action gagne ce vendredi 5,65% à 7,29 euros.

De son côté, la Dresdner Bank prône un traitement de choc pour le groupe avec la suppression de 30.000 emplois contre 12.500 initialement prévus.

Patricia Russo, la patronne du groupe franco-américain est sur la selllette. Alcatel-Lucent est à nouveau dans la tourmente et une nouvelle fois les salariés risquent d’être les premiers touchés par les décisions à venir.

Selon "Les Echos" de ce vendredi, le conseil d’administration de l’équipementier Alcatel-Lucent aurait demandé à la directrice générale Patricia Russo de lui remettre le 30 octobre - veille de la publication des résultats trimestriels - un "plan d’urgence" en raison des mauvais résultats financiers du groupe.

Le groupe franco-américain a aussitôt réagi en ne démentant pas ces informations et en indiquant dans un communiqué que "la direction du groupe prend très sérieusement en compte la nécessité d’améliorer sa performance financière et prend pour ce faire les actions nécessaires. Alcatel-Lucent travaille à l’accélération de ces plans d’intégration. Comme il est d’usage, la société revoit ses plans avec son conseil d’administration".

Du coup, la Bourse applaudit : l’action gagne ce vendredi 5,65% à 7,29 euros.

Ce "plan d’urgence" aurait été décidé lors d’un conseil d’administration extraordinaire qui s’est tenu vendredi dernier.

Ce conseil, qui avait pour objectif d’évaluer les performances de la direction, s’est déroulé en partie hors de la présence de la dirigeante. Une mise sous surveillance en quelque sorte pour Pat Russo qui encore récemment déclarait dans une interview que la question de son départ "ne se posait pas".

Ce plan pourrait se traduire par de nouvelles réductions d’effectifs après les 12.500 déjà annoncés en février dernier, dont 1.468 en France. Une hypothèse qui n’a pas été écartée à la mi-septembre par Pat Russo qui avait déclaré que de nouvelles réductions étaient "possibles". Mais selon Les Echos, le dossier "est suivi de près par l’Elysée qui ne veut plus de suppressions de postes en France".

Cependant Pat Russo n’est pas la seule à plaider dans ce sens.

Selon les analystes de la Dresdner Bank, il faudrait carrément doubler le plan de réduction d’effectifs afin qu’Alcatel-Lucent règle ses problèmes financiers. Autrement dit, ils estiment que les suppressions de postes devraient toucher 30.000 salariés et non les 12.500 prévus initialement. Dans ces conditions, le groupe afficherait un chiffre d’affaires par employé conforme à celui de ses concurrents.

Le marché réagit positivement à la perspective de mesures radicales de redressement du groupe. L’action gagne 1,15% à 6,98 euros en début de matinée.

source : La Tribune

Lu sur : Bellaciao

torpedo