Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Le français crescendo ?
par Andy Vérol

4 juillet 2007

par torpedo

FICTION ?

On s’excuse bien volontiers de propos tendancieux afin de se protéger des foudres célestes... Même si d’un revers de la main, tout le monde est capable de lancer : « Mais non ! J’en ai rien à cirer ! », en regardant l’espèce vivante qu’est l’humain, on est tout de suite frappé par la lâcheté qui régit ses faits et gestes... je ne reviendrai pas sur ce que j’ai déjà dit. Donc c’est la raison pour laquelle je me lance véritablement dans le récit libre du rien, du néant, du zéro...

La couleur vive, les courbes abruptes et glissantes du lieu nul où je me situe. Tout comme toi, et toi aussi là-bas, te cache pas, je t’ai vu avec ta petite gueule sournoise... Si je vous ai réunis ce soir, c’est avant tout pour vous dire que je n’ai rien à dire, que je suis très déçu par votre attitude, vos habitudes, platitudes...

Bref.

Il y a des petits fours, du mousseux et des toasts sur la table de l’entrée. Régalez-vous. N’oubliez pas qu’il est interdit de fumer, qu’il est grotesque de fumer devant la porte d’entrée en parlant de conneries. Sur la route, attention, paraît qu’il y a du verglas et les gendarmes. -C’est quoi la marque de tes pompes ? Ultime recommandation.

(JPEG)

Nous avons installé une urne à l’entrée.

Vous verrez, elle est verte avec des fleurs jaunes au milieu. Enfin je ne sais pas décrire, mais elle est très reconnaissable.

Donc vous pouvez y glisser un bifeton ou deux, c’est pour aider nos milliardaires, nos cerveaux et nos talents à rester au pays du fait de notre horrible pression fiscale qui les empêche de s’acheter des baraques en veux-tu en voilà. Non S-teplé pas de morale à deux balles du genre : ouais... mais attend y en a marre de la droite et des bourgeois. Quoi. Faut quand même aussi en même temps vivre avec son temps...

Moi c’est ce que je fais, et regarde, grâce à mon pragmatisme, me v’là au conseil municipal de ma commune chargé des voiries, et président de l’assoc de Judo financé par le conseil général. C’est bien de faire du théâtre subventionné et des concerts de rap, mais bon les familles, ce qu’elles attendent, ce sont des animations à la portée de tous. Les kermesses, la bonne musique, l’odeur des churos et des frites, les enfants qui slaloment entre les jambes des adultes... Et tout. C’est incroyable qu’avec Mitt’rand on soit obligé de subventionner des trucs d’opéra qui profitent qu’à des bobos parisiens... Moi j’dis ça j’dis rien. Et cela dit j’ai rien contre les noirs et les SDF. Ces gens-là sont différents de nous et faudrait pas qu’ils polluent trop notre centre ville. On peut pas accueillir toute la misère du monde, y a pas de fumée sans feu, les pédophiles c’est dégueulasse, et puis faut l’dire, les juges c’est des gens qui font pas leur travail parce qu’ils sont indépendants... Nous dans notre commune, pour les enfants, dans l’école, à la cantoche, on fait la semaine du goût... On fait faire des plats avec des salsifis et des trucs naturels produits en France. On n’est pas bien en France ? Hein ? Quand tu vois tout le bordel qui nous foutent dans les banlieues, les jeunes, les sans-papiers,, non mais oh ! ça va un peu... Heureusement qu’il y a Nicolas Hulot et les paysans bretons qui répandent du lisier dans les raves parties pour pas que Bruxelles et les technocrates nous dirigent...

Pour revenir à la cantoche, moi je respecte tout le monde, y a des musulmans qui sont sympas tu vois, mais bon faut adapter les menus à eux. Nous, dans notre école ils sont que deux, et ils ont droit à d’autres trucs quand c’est les jours côtes de porc ou chipo. Tu vois je respecte les religions, j’ai pas de haine, mais je vois pas pourquoi ils mangent pas de porc. Quoi, c’est pas bon le porc ? En plus avec le porc breton, t’inquiète qui en a pas des maladies dedans... C’est bien traité... Et de toute façon, ces gens-là , ils voient midi à leur porte.

J’ai vu un reportage d’infos chez Pernaud où ils montraient qu’ils en élevaient des cochons en Algérie pour les revendre à nous, alors qu’ils en mangent même pas...

Ouais j’veux bien une autre flûte de Champagne, pour la route.

Eh !eh !eh ! Mais ouais mais on est tous des écolo, mais qu’est-ce qui faut faire ? On va quand même pas aller en vacances à vélo hein ?

Pis y en faut des riches dans ce pays. Parce que sinon on serait pauvres ! Tu crois que c’est qui qui fait la richesse de la France ?

C’est les arabes ou c’est les français qu’ont du pognon... Toute façon, sont bien contents d’en profiter des aides sociales ceux-là, hein ?! Non ? Vas-y on est entre nous. C’est pas raciste de dire ça. Attend, un mec il vient bosser en France dans une usine, et la loi lui donne le droit de ram’ner toute la smala ? Mais c’est pas normal... Alors quand y en a pour un, y ‘en a pour 20 ? Non mais on est où là ? D’un côté t’as les clandestins et de l’autre t’as l’Europe. Et nous on n’a plus rien...

Tiens, au fait faudra qu’tu viennes l’essayer ma nouvelle BM... Comme il dit mon fils, « c’est d’la balle ! » Ben oui moi aussi j’peux parler jeune ! Mais franchement, les autres des cités là, ben c’est eux qui influencent nos enfants pour devenir de la racaille. Ils pensent plus qu’aux marques, à leur musique débile, et voilà.

Bon j’suis bourré. J’rentre... Ma femme m’attend... Ah les bonnes femmes !

-  source : Andy Vérol & Hirsute

torpedo