Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Le Taser
de Barbara Bouley

17 mai 2007

par torpedo

Il est des jours où le silence devient une insulte à la déclaration des droits de l’Homme...

Connaissez-vous le TASER ? Je vous donne un indice ?



Taser Arme
envoyé par FunkyMotion




Ce n’est pas le énième joujou d’un des héros guerriers du monde virtuel.

Vous ne connaissez pas le TASER ce nouveau jouet qui, selon la rumeur, risque d’être distribué prochainement à la police nationale (plus précisément à 5000 de ses représentants) ?

Vous ne connaissez pas ce géant pistolet à eau qui neutralise le sujet visé par une décharge de 50.000 volt ?

Vous ne connaissez pas cette arme ultra-moderne, qui selon le générique du site officiel français ( www.taser.fr ) doit neutraliser sans blesser et doit sauver des vies mais qui a déjà fait plus de 150 morts aux Etats Unis, son pays d’origine ?

Pour vous informer sur cette arme nouvelle des temps modernes :

OUI, le "Taser" est un pistolet à électrochocs bien réel qui circulera prochainement dans nos rues, dans nos quartiers.

Serions nous devenus pour certains chercheurs de la Défense et des armées, des insectes volants que l’on peut foudroyer par simple électrocution ?

Il y a de quoi méditer et se lamenter quand l’esprit humain ose inventer de tel "objet" de répression.

Silence...

ALORS...

Dans le cas où la rumeur de la mise en service imminente de cette arme n’en serait pas une...

DEMANDONS au plus vite au nouveau président qui prend ses fonctions aujourd’hui, ainsi qu’à son futur gouvernement, que ces nouveaux joujoux restent dans leurs cartons d’emballages...

DEMANDONS au plus vite au nouveau président qui prend ses fonctions aujourd’hui, ainsi qu’à son futur gouvernement, que ces armes soient renvoyées, au plus tôt, dans leurs usines de fabrication afin de réduire l’intensité du choc à...0 volt.

En effet, il n’est aucunement souhaitable en DEMOCRATIE que la TORTURE soit ainsi officialisée et banalisée et que de telles armes circulent tranquillement au coeur de nos espaces urbains.

Après le silence, redire haut et fort, et sans lassitude, que le désir de mettre en service sur un territoire une nouvelle arme de tortureest Folie.

Après le silence, la parole qui circule est la seule arme non-violente pour faire front à cet affront direct aux droits de l’homme.

Dans l’espoir donc que des représentants sensés du "Pays des droits de l’homme " réagissent vivement (par pétitions, tracts, prise de parole à l’assemblée, débats...) afin alerter l’opinion publique, souhaitons-nous des rêves plus doux que ceux que nos autorités font pour nous.

de Barbara Bouley MetteurE en scène et dramaturge

source : Bellaciao

torpedo