Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Ken loach soutient Olivier Besancenot

30 mars 2007

par torpedo

Le réalisateur anglais Ken Loach, palme d’or à Cannes en 2006 pour son film "Le Vent se lève", a apporté son soutien à Olivier Besancenot pour la campagne présidentielle.

Olivier Besancenot Né le 18 avril 1974 à Levallois-Perret dans le département des Hauts-de-Seine (France), il est le fils d’un professeur de collège et d’une psychologue scolaire.

Titulaire d’une licence d’histoire de l’université de Paris X (Nanterre) il continua ses études à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) en maîtrise d’histoire contemporaine.

Aujourd’hui il travaille comme facteur à Neuilly-sur-Seine depuis 1997. Il se déclare athée. Il a eu en 2003 un enfant avec une éditrice d’une grande maison d’édition.

Aux côtés d’Alain Krivine et de Roseline Vachetta, Olivier Besancenot est l’un des trois porte-paroles de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), formation politique d’extrême gauche. Il se définit comme « communiste altermondialiste » et cite plus volontiers Rosa Luxemburg ou Che Guevara que Trotsky dont la LCR ne fait plus, depuis longtemps, sa référence unique.

source : Extrait Wikipédia



Ken Loach soutient Olivier Besancenot
envoyé par E_varlin



REZÉ (Loire-Atlantique), 27 mars 2007 (AFP) -

Olivier Besancenot, candidat de la LCR à la présidentielle, a réaffirmé mardi à Nantes son indépendance par rapport à la "gauche molle" socialiste, et a souhaité, si Ségolène Royal était élue, qu’il y ait un contre-pouvoir unitaire à gauche du PS.

Le candidat a fait "une proposition unitaire" aux autres candidats de la gauche radicale (Arlette Laguiller, José Bové et Marie George Buffet) pour "que si Ségolène Royal est au pouvoir, elle ait à la différence de Jospin une opposition politique crédible pas simplement à sa droite mais aussi à sa gauche", a-t-il expliqué.

"Une opposition politique, pour l’instant on en est très loin", mais "il n’est jamais trop tard pour bien faire et on ne part pas de zéro", a relevé M. Besancenot avant un meeting à Rezé (sud de Nantes).

Il a réitéré sa demande d’un débat contradictoire à gauche.

"J’aimerais savoir ce que pense le parti socialiste de la proportionnelle intégrale plutôt que de la Marseillaise", a expliqué le candidat favorable à la proportionnelle intégrale.

"Est-ce qu’une élection ça se gagne à gauche avec le drapeau bleu blanc rouge ? Moi je pense que ça se gagne à gauche sur les questions sociales"

a-t-il également affirmé.

source : LCR

En savoir plus sur : Ken Loach

torpedo