Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
De la nécessité de s’abstenir aux présidentielles 2007
par Andy Vérol

28 mars 2007

par torpedo

(JPEG)

Des institutions qui font la promotion d’une "semi-dictature -l’UMP", avec 33-34%, des voix s’est vu octroyer plus de 60% des sièges à l’Assemblée Nationale.

Cherchez l’erreur.

Nous sommes donc dirigés par une pseudo-majorité. Nous sommes purement et simplement conduits par un programme politique qui ne satisfait qu’un tiers des électeurs (abstentionnistes exclus, de surcroît). Ajoutons que la moitié des députés font partie d’une élite économique (profession libérale, patrons, etc.).

Cherchez encore l’erreur.

Je pense qu’il faut cesser d’être hypocrites. Les élites économiques écrasent la parole du Peuple en procédant aux maniements douteux des modes de scrutin depuis des décennies.

Ces élites écartent ouvertement les petits partis et s’accordent une totale impunité en matière de sacrifice social.

Loin de moi l’idée de déballer le "tous pourris". ça je n’en sais rien. MAis le "tous contre le Peuple", ça oui. Ne nous leurrons absolument pas. Qu’il s’agisse de Sarko de Royal, de Bayrou, nous avons affaire aux "dictateurs démocrates". Leur utilisation des médias, le travail de leurs images (LEpen compris d’ailleurs), l’inconsistance totale de leurs programmes, la vacuité de leurs propos, leur façon infecte d’éviter le débat, de contourner le réel et d’asséner leur "dette publique".

Plus de la moitié des gens en âge de voter n’ont jamais voté pour les 4 partis principaux (PS, FN, UDF, UMP, peu importe l’ordre, l’ordre établi restera le même), soit parce qu’ils se sont abstenus volontairement ou non, soit parce qu’ils ont voté extrême-gauche. Il est possible de les accuser, leur balancer l’opprobre à la face, mais il est certain que le régime politique qui conduit notre "démocratie" favorise une forme de "dictature du patronat et de la propagande des élites capitalistes".

Entendons-nous bien, je ne suis pas un "rouge" ou un "vert" ou je ne sais quel "altermondialeux" provisoirement révolté.

Je suis un combattant citoyen, un être libre qui a pris définitivement conscience de la dictature qui le dirige brise sa capacité d’autonomie citoyenne.

Pire que l’inéluctable corruption des représentants par le pouvoir, il y a l’insulte au Peuple, à la Liberté, à la Constitution, à l’esprit d’insoumission inhérente au statut de citoyen.

JE ne suis en aucun cas un idéaliste, et c’est pourquoi j’affirme que le vote est une action vaine, un leurre à citoyen, une vaste mascarade qui affirme, en substance : "Si tu fais un pas de travers, ce sera encore pire pour toi."

Inutile de donner sa voix à des partis qui seront inéluctablement exclus du pouvoir.

Il est nécessaire d’affirmer que nous vivons sous le régime suivant : la dictature du marché, la dictature des élites qui conduisent ce marché, la dictature absolue de l’insignifiance intellectuelle, du lavage de cerveaux par le centre commercial et la menace de licenciement. La dictature de la bien-pensance capitaliste. LA dictature des assujettis à l’ISF. La dictature des ignares politiques, des puissants économiques. La dictature des audits, des experts, des sondeurs, bref, de tous les outils d’endormissement de l’audace, de la créativité, de l’agressivité, de la lutte, de la résistance, de la puissance populaire, ...

Simplement, et définitivement, ne vous associez pas à la mascarade.

Ne votez plus.

Ne participez plus à la célébration des élites égoïstes, haineuses, assassines qui nous dirigent ou qui tentent de nous gouverner.

Tout ceci n’est qu’une affaire de personne. Ne cherchez pas, vous ne contrôlez rien. Ceux que vous élirez, trahiront leurs promesses. A tous les coups.

Ils ne peuvent tenir des promesses au Peuple parce qu’ils combattent quotidiennement ce Peuple.

source : Andy Verol & Hirsute

torpedo