Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Elections Présidentielles 2007 : J-27 : le pour et le contre

26 mars 2007

par Serge Rivron

(JPEG) La gauche anti-libérale est contre le capitalisme, contre le libéralisme économique, contre l’économie de croissance, contre la société de consommation, contre la mondialisation, contre les délocalisations, contre les discriminations, contre les suppressions d’emploi, contre les contrôles d’identité, contre les OGM, contre les radars, contre les autoroutes, contre la religion, contre l’état policier, contre la chasse, pour la proportionnelle intégrale aux élections législatives et locales, pour une taxe sur les échanges boursiers, pour le vote des immigrés, pour l’action collective contre le pouvoir individuel et népotique des marchands du CAC 40, pour les services publiques, pour le vote des sans-papiers, pour le co-voiturage, pour la gratuité des transports collectifs, pour la désobéissance civile, pour l’annulation de la dette des pays pauvres, pour le co-développement durable, pour une alter-France.

La droite nationaliste est contre la suppression des frontières, contre l’ouverture des marchés européens à la libre importation des produits chinois, contre la régularisation des sans-papiers, pour l’arrêt de l’immigration clandestine, pour la chasse, contre la réintroduction des loups et des ours, pour l’Europe des nations, pour le protectionnisme économique, pour la liberté d’entreprendre, contre le financement public des syndicats, pour un service minimum obligatoire dans les transports publics, contre les gaspillages, contre les radars, contre les "rave-party", contre le laxisme, contre l’islamisme radical, pour la recherche, pour l’indépendance en matière de relations extérieures et de défense, pour la proportionnelle, pour la famille, pour une France qui gagne.

La droite libérale est pour la loi du marché, pour la libre-concurrence, contre la collectivisation des esprits, pour l’accès à la propriété, pour la DADVSI, pour la consultation des acteurs sociaux, contre les golden-parachutes, pour les radars, pour la recherche, contre les amendes pour excès de vitesse, pour la valeur travail, contre l’assistanat, pour la solidarité nationale, pour une défense européenne, pour la recapitalisation d’EADS, pour l’immigration choisie, pour la discrimination positive, pour un ministère de l’identité nationale, pour une France où ensemble tout devient possible.

Le centre est pour un encadrement raisonné du marché, contre le cumul des mandats, pour l’introduction d’une dose de proportionnelle à l’assemblée, contre ce qui divise, pour le vote des immigrés aux élections municipales, contre les radars, pour la recherche de consensus avec les branches professionnelles et les syndicats, contre la discrimination positive, pour ce qui rassemble, pour la priorité budgétaire à la diminution de la dette, contre le tout-état UMP, pour garantir les moyens de l’enseignement public, pour mettre les actionnaires publics et privés d’Airbus face à leurs reponsabilités, contre le tout-état PS, pour la recherche, pour un gouvernement fédéral européen, pour la France de toutes nos forces.

La gauche socialiste est pour l’Europe politique, pour le partage des richesses, pour la mondialisation maîtrisée, pour la dette maîtrisée, pour le droit à la sécurité et à la justice, pour la relance de la croissance par la relance de la consommation, contre le réchauffement climatique qui est cependant une chance pour l’emploi, contre toutes les formes de violence, pour la recherche, contre le chômage et les précarités, contre la vie chère, pour une nouvelle citoyenneté, pour l’excellence environnementale, pour le pavoisement des façades le jour du 14 juillet, pour une nouvelle République, pour la France plus juste qui sera plus forte.

Moi-même, je ne sens pas très bien.

source : FrancemoinsJ

Serge Rivron