Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Joyeux Noël

23 décembre 2006

par nul

(GIF)

Joyeux Noël

Je voulais écrire un slam pour un noël d’espoir Pour éclairer de ma flamme ceux qui sont dans le noir J’aurais voulu leur dire que tout allait s’arranger Que souvent dans le pire, faut pas se décourager

Fallait que je leur dise aussi qu’après un ciel d’orage Y a toujours une brise pour chasser les nuages Que le père noël existe, que ce n’est pas un bobard Et qu’ils sont sur sa liste, qu’il faut encore y croire

Je voudrais dire à ces mères, que leurs enfants vivront Que c’est la fin de la guerre, qu’on ouvre leurs prisons Qu’elles arrêtent de pleurer et qu’elles s’arment de fleurs Pour faire chanter la paix et faire taire la rancœur

Je ne veux pas d’un noël blanc que le sang fait rougir Je le veux riche et vibrant d’amour et de plaisir Je voudrais que dans une ronde, on se donne tous la main Ça changerait le monde, je vous promets que ce serait bien

Je voudrais dire à tous ceux qui mangent à leur faim Qu’il suffirait de si peu pour qu’il y en ait pour chacun Qu’une dinde n’est pas raciste et vit sans religion Et que si dieu existe, il devrait se faire marmiton

Si on était tous frères pas de sang mais d’amour Je vous jure que notre terre, retrouverait ses beaux jours Qu’est ce que la vie serait belle sans haine ni mépris Je suis sure que ça vaut la peine qu’on y mette tous le prix

Mais je ne suis qu’une rêveuse dans un monde qui me blesse Ma plume devient nerveuse quand le réel l’agresse Je n’écrirai pas ce slam, je suis trop malhabile Je vais entretenir ma flamme et tenter d’être utile

lacigale on 22.12.06 19:38

LA POÉSIE EST UNE ARME

A l’approche de Noël

A l’approche de Noël Comme à chaque année ! A tous les bulletins de nouvelles Revient la ronde des oubliés

A l’approche de Noël Comme à chaque année ! A tous les bulletins de nouvelles Revient la ronde des oubliés

Mains tendues, ventres creux Ils nous rappellent alors Que si nous, nous sommes heureux Certains gèlent dehors

Pendant que plusieurs enfants Déballent leurs beaux présents Et que fêtent allégrement Amis et parents

Dans le reste de l’univers Plusieurs meurt de faim Soyons tous solidaires De nos frères humains !

Cette année, pour une fois Ne faisons pas bombance Invitons sous notre toit La charité et l’espérance

Donnons généreusement A ces organismes qui ont pour but De nourrir quotidiennement Des milliers d’individus

Qu’est-ce qu’un cadeau de moins ? Des vêtements moins coûteux ? En sachant que demain Un enfant, ventre plein, ira bien mieux.

Lili 4 décembre 06 lilideslacs

source : La Poésie

nul