e-torpedo le webzine sans barbeles



CPE : Manifestations pour le retrait du CPE : Un grand jour pour la France

Catégorie société
Il y a (2) contribution(s).

(JPEG)

Oui, pour tous ceux qui sentent et comprennent que nous devons résister face aux attaques contre la société, face à la volonté de ce pouvoir de précariser la vie du « cœur de la société française », ce « cœur » qui travaille, a travaillé ou va travailler, c’est un grand et beau jour.

-  Les chiffres de participation (provisoires)

Je ne donne que les chiffres fournis par les syndicats. Certes, ces chiffres sont peut-être un peu forts, mais pour avoir participé à la manif de Lyon, ce matin, je crois volontiers dans le chiffre concernant cette ville, tant le cortège était impressionnant. Nous avons mis 1 heure et demi à parvenir à la place Bellecour et, à ce moment-là, les derniers au point de départ, n’étaient pas encore partis... A côté de cela, les chiffres indiqués par la police semblent n’être qu’une très aimable plaisanterie... peut-être pour consoler le gouvernement ?

-  Source des chiffres : permanent.nouvelobs.com

-  Reims :13.000 personnes ont défilé.
-  Epernay et Châlons-en-Champagne : chaque manifestation a rassemblé 3.000 personnes.
-  Strasbourg : Il y a eu 15.000 manifestants à Strasbourg.
-  Toulouse : Il y a eu 50.000 manifestants à Toulouse.
-  Paris : Il y a 500.000 manifestants contre le CPE à Paris, selon la CGT.
-  Bordeaux : plus de 100.000 personnes ont défilé.
-  Limoges : 35.000 personnes ont défilé.
-  Lyon : entre 35.000 et 40.000 personnes ont défilé.
-  Rennes : 50.000 personnes ont défilé.
-  Saint-Denis-de-la-Réunion : 4.000 personnes ont défilé.
-  Grenoble : 60.000 personnes ont défilé.
-  Pau : 35.000 à 40.000 personnes ont défilé.
-  Bayonne : 1.000 personnes ont défilé.
-  Caen : 30.000 selon les organisateurs, manifestent à Caen contre le CPE.
-  Brest : de 25 à 30.000 personnes ont défilé.
-  Tarbes : 16 à 17.000 personnes ont défilé.
-  Rouen : 40.000 personnes ont défilé.
-  Nantes : 70.000 personnes ont défilé.
-  Le Mans : 30.000 personnes ont défilé.
-  Calais : 13.500 personnes ont défilé.
-  Le Havre : 25.000 personnes ont défilé.
-  Roanne : 20.000 personnes ont défilé.

Ce nombre, qui bien sûr, ne tient pas encore compte du nombre total des manifestants dans l’ensemble de la France, laisse penser que les 3 millions de manifestants seront atteints ou dépassés ce jour.

On peut en déduire que l’esprit de fronde et de révolte qui a animé toute la campagne puis le vote des Français à l’occasion de la Constitution européenne est ranimé, enfin !

C’est bel et bien l’esprit « néolibéral » des « néoconservateurs » français incarnés par l’UMP qui est battu en brèche, cet esprit que le peuple français, dans sa sagesse,

rejette avec force !

Il faut à présent espérer que l’exemple français fera tache d’huile dans toute l’Europe. C’est vital pour les peuples et pour chasser la précarité qu’on veut nous imposer et chasser du pouvoir les promoteurs de cette précarité qui ne doit rien à un accident économique.

C’est une volonté d’exploitation des peuples que nous devons briser.

L’enjeu dépasse la France, mais, une fois de plus, on dirait que ce sont les Français qui doivent montrer que la « rupture » prônée par Nicolas Sarkozy n’est qu’une sinistre farce dont nous ne voulons pas.

Reste que si cette journée est lumineuse par l’espérance qu’elle porte en soi, lumineuse pour les lycéens, pour les étudiants, pour les salariés, tant du privé que du public et pour toute la population visée par les lois destructrices du droit du travail, il faut se méfier des provocations, notamment à Paris.

Nous avons eu de nombreux exemples et témoignages au cours des manifestations précédentes, qui montrent que ces provocations sont souvent le fait de policiers en civils infiltrés dans les cortèges de manifestants.

Quant aux bandes de jeunes qui pillent les manifestants et cassent vitrines et voitures, rien ne prouve, pour l’heure, qu’ils ne sont pas à la solde du pouvoir, par l’intermédiaire d’officines spécialisées dans la manipulation.

Ainsi, cet après-midi, des incidents violents opposaient déjà une centaine de « casseurs » à des services d’ordre syndicaux. Il y a également eu des heurts dans le centre-ville de Rennes... A surveiller de près, donc et surtout ne pas avaler, au sujet des violences, les discours formatés des dirigeants politiques et policiers. Florilège de déclarations politiciennes...

-  Gilles de Robien déclare devant les députés que ceux qui bloquaient les accès aux Universités contre le CPE "faisaient du tort aux étudiants les plus modestes". »

Formidable exemple de manipulation.

Le CPE est destiné à briser, précisément, et en premier, les jeunes les plus modestes, qu’ils soient ou non étudiants... Quand donc Monsieur de Robien rougira-t-il de ses déclarations dont plus personne ne peut être dupe...

-  Dominique de Villepin regrette à l’Assemblée nationale que les syndicats aient "refusé la main tendue" de son invitation à Matignon pour discuter du CPE. »

Une main tendue d’un côté avec les chaînes et les cadenas cachés dans le dos... Voilà bien ce qu’est ce gouvernement... Il est heureux que les syndicats d’étudiants aient montré la voie du refus de se laisser instrumentaliser par le Premier ministre, samedi passé. Il semblerait que les syndicats de salariés, les têtes de ces syndicats, aient ouvert les yeux, enfin....

-  Dominique de Villepin déclare à l’Assemblée nationale que "la République, ce n’est pas des préalables, ce n’est pas des ultimatums" ».

Monsieur de Villepin estime sans doute que le 49.3 c’est la République !

Désolé pour lui, le peuple ne partage pas sa conception de cette République que nous ne reconnaissons plus comme la nôtre...

-  Nicolas Sarkozy propose, lors de la réunion du groupe UMP à l’Assemblée nationale, une "non application du CPE durant les négociations avec les partenaires sociaux pour rechercher un compromis". »

Compromis, ici, et dans la bouche du Président de l’UMP, signifie compromission.

-  Qui peut, sérieusement, croire que, dans six mois, ce n’est pas le même programme de destruction du droit du travail qui sera imposé au peuple ?

D’autant plus, que nous serons en septembre, un moment où une majorité de Français ne peuvent se permettre des grèves, tant leur maigre budget sera parti dans les vacances, quelques semaines auparavant...

-  Les deux réactions les plus significatives...

-  Le président du Front national Jean-Marie Le Pen estime que les grèves contre le CPE sont "totalement illégales" et constituent un "déni de démocratie" et une "insulte à la représentation nationale". »

Nous savions que le Front National ne peut que ressentir quelques affinités avec l’UMP.

-  Après tout, le parti de Nicolas Sarkozy n’applique-t-il pas, peu à peu, une bonne part du programme de l’extrême droite frontiste ?

C’est donc un soutien franc et massif de JM Le Pen qui est affiché en plus du mépris toujours vivant de la droite extrême comme de l’extrême droite contre le droit de grève, le droit de manifester et, finalement, contre la souveraineté du peuple, prioritaire sur celle de la représentation nationale. UMP et FN, même combat...

-  Laurence Parisot, présidente du Medef, ne rejette pas l’idée d’une suspension du CPE. Elle ajoute qu’il y a eu "des maladresses" dans la gestion de ce dossier. »

On sent, dans cette réaction de la « patronne des patrons », toute l’aigreur du milieu patronal contre l’incapacité du gouvernement sur lequel il comptait pour avoir les mains libres dans l’exploitation de la jeunesse française.

D’où l’emploi du mot « maladresse » qui sonne comme une claque infligée à Dominique de Villepin. Bien entendu, Madame Parisot tente d’enfermer les syndicats dans le même piège de la « supension du CPE » tendu par Nicolas Sarkozy, sachant bien, elle aussi, qu’au retour des vacances, voire pendant les vacances, il n’y aura plus de mobilisation du peuple...

Voilà pour aujourd’hui, pour cette journée que nous avons le droit de considérer comme une de ces journées historiques que connaît de temps à autre notre pays pas encore livré aux voracité des puissants.

-  source : altermonde.levillage



Publié le 28 mars 2006  par Jean Dornac


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin